• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une tante qui évolue

Une tante qui évolue - Suzanne Labelle

On en apprend tous les jours. Particulièrement dans les domaines que l’on croit ne pas nous concerner. Cela faisait une semaine qu’une de mes tantes qui venait de divorcer habitait chez moi. Elle avait besoin de trouver un endroit assez agréable pour refaire sa vie. Je lui laissais assez de temps pour se remettre de la dernière dispute qu’elle avait dû encore subir au tribunal de la part de son ex-mari. Elle était encore bien conservée et pouvait largement espérer refaire sa vie avec quelqu’un sous peu. Elle avait cependant fait pendant le séjour où elle habitait chez moi quelques travaux sur elle si je puis dire. Elle avait en premier, fait un tour dans un centre de chirurgie esthétique pour augmenter ou diminuer diverses choses. Elle était allée par la suite traiter ses jambes en soignant ses varices laser. Je la voyais partir de chez moi le jour où elle avait terminé de changer toute sa garde-robe. Elle avait enfin trouvé un étalon qui pouvait lui faire voir la vie en rose, du moins, dans une couleur un peu plus pastel que celle que lui avait offerte son ex-mari. Elle décidait même de changer de métier pour ne pas se sentir encombrée par son passé.

Elle m’appelait un jour pour passer encore quelques jours chez moi. Elle était, cette fois-ci, accompagnée d’un jeune homme qui devait avoir au moins 20 ans de moins qu’elle. Elle avait changé de ville ce que je ne savais pas. Elle avait aussi changé de métier et était devenue directrice générale d’une très grande société d’import-export. Elle passait tout son temps en dehors du travail à ne vivre pour les loisirs. Son préféré était le magasinage. Elle avait divers rendez-vous dans la semaine entre les manucures, les pédicures, le coiffeur, le tailleur, l’esthéticienne, et je ne sais quoi d’autre. Elle semblait vouloir se réapproprier sa vie en essayant de regagner tout le temps perdu causé par son ancien mariage. Elle m’offrait un joli séjour chez elle et en Europe en remerciement de l’avoir reçue juste après son divorce. Même si elle se gâtait un peu trop entre tous les tailleurs à la mode et les files interminables de paires de chaussures dans sa garde-robe, elle n’en était pas moins restée généreuse envers tous les autres. Elle avait beau avoir changé, elle n’en restait pas moins la sœur de ma mère, toujours responsable envers les autres. C’est ce qui a toujours fait qu’elle gardait mon respect jusqu’à la fin. 

 

The author:

author

Je suis une passionnée des arts. J'adore me retrouver devant une œuvre pour tenter de ressentir ce que l'artiste a voulu nous faire savoir. C'est sans doute dans cette même ligne de pensée que j'aime me retrouver ici, le soir, à vous raconter mes états d'âme, mes humeurs, même rêves. J'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire, que j'en ai à vous écrire...