• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une idée d'entreprise

Une idée d'entreprise - Suzanne Labelle

Sylvie m’avait pourtant prévenue. Nous devrions attendre presque une heure avant de pouvoir rencontrer Denis et Vincent. Nos deux amis avaient été musiciens professionnels, dans leur jeunesse, puis ils avaient bifurqué dans une autre direction. Ils avaient continué à s’exercer sur leurs instruments et parfois, lors de soirées, ils nous jouaient quelques airs de leur composition. Ils avaient monté un groupe, récemment, et ils avaient leur première date de concert un jeudi soir. Nous attendîmes, donc, après leur prestation. Ils avaient des personnes à voir, des détails à régler, du matériel à ranger avant de pouvoir partir de la salle et nous retrouver dans le bar où nous les attendions. J’avais passé une bonne soirée et leur concert avait été très réussi. J’avais pris quelques photographies du spectacle et je les avais mises en ligne, sur mon profil de Facebook. Elles ont été très appréciées.

Après cette fameuse soirée, d’autres dates étaient programmées pour ce tout nouveau groupe de musique. Les deux hommes étaient très pris, je ne pouvais plus les voir si souvent qu’avant que leur carrière artistique démarre. Quand je suis allée rencontrer mon planificateur financier St-Lambert, je suis passée voir Michael. Il avait eu des nouvelles de nos deux amis musiciens. Nous avons parlé d’eux puis des nouveaux projets de Danielle. Elle souhaitait créer une boutique où ses clients pourraient déguster ses pâtisseries et petits gâteaux faits maison, tout en lisant de bons livres, qu’ils pourraient acheter, et en contemplant des œuvres picturales de jeunes créateurs et créatrices de mode. Elle voulait mélanger ses différentes passions, et ce concept pouvait être très intéressant. Elle avait déjà demandé une étude de marché sur un secteur géographique bien particulier. Le résultat avait démontré que la possibilité de succès de ce type de commerce était très forte.

La demande pour ce genre de produits et d’ambiance était réelle. Cela conforta mon amie dans son envie de réaliser ce projet. Elle voulait passer à l’étape suivante, c’est-à-dire trouver un local où elle pourrait installer son activité professionnelle. Michael avait quelques contacts, dans le quartier qui l’intéressait. Il appela certaines de ses connaissances et il eut des retours positifs, qu’il s’empressa de transmettre à Danielle. J’avais proposé une contribution bénévole à mon amie pour le lancement de son concept. Je pouvais me rendre disponible en partie la semaine, pendant six mois, pour être présente en tant que vendeuse. C’était la meilleure solution en attendant qu’elle puisse avoir une employée.

 

The author:

author

Je suis une passionnée des arts. J'adore me retrouver devant une œuvre pour tenter de ressentir ce que l'artiste a voulu nous faire savoir. C'est sans doute dans cette même ligne de pensée que j'aime me retrouver ici, le soir, à vous raconter mes états d'âme, mes humeurs, même rêves. J'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire, que j'en ai à vous écrire...