• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une grande perte de poids

Une grande perte de poids - Suzanne Labelle

Un jeune homme vient d’afficher une vidéo touchante sur Internet.  Il a son propre blogue où il parle aux gens au sujet de la confiance en soi, et encourage tout le monde à adopter une manière de penser qui est positive.  Bref, il cherche à donner aux autres ce qu’ils ne reçoivent peut-être pas à la maison, ou de leurs professeurs, et qu’il semble ne pas avoir reçu de ses parents lui non plus.

La vidéo en question était pour démontrer à tout le monde ce qui se produit quand une personne perd 135 kilos.  Oui, il était obèse, et il a réussi à surmonter cet obstacle.  C’est un exploit en soi d’atteindre cet objectif.  Mais, quand il dit aux autres de se bâtir une force personnelle interne, il parle de s’accepter tel que nous sommes faits.  Eh bien, cet homme, après avoir perdu son excès de poids, s’est retrouvé la peau tellement étirée qu’elle pend de tous les côtés.  Il a plusieurs taches sur la peau, comme des vergetures et des lignes blanches, là où la peau était trop étirée (à cause de son poids).  Par contre, malgré sa réussite, il a encore honte de son corps.  Il tient à rester vêtu en tout temps et ne veut même pas enlever son chandail à la plage pour aller se baigner.  Alors, il a pris son courage à deux mains et a décidé de se montrer, tel qu’il est, sur Internet.

Dans son message, il répète souvent qu’il a peur : peur du jugement des autres, peur de perdre des amis, peur de faire rire de lui… Et je le comprends.  Mais, en même temps, il risque de recevoir un soutien incroyable, surtout de la part des gens qui vivent encore, ou qui ont déjà vécu le malheur d’être obèses.  Ce n’est pas drôle, et s’afficher de la sorte demande beaucoup de courage.

Une de mes amies s’est fait faire une chirurgie pour l’aider à maigrir.  Elle a reçu l’opération qui fait en sorte que l’estomac soit réduit pour être rassasié plus rapidement et ainsi manger moins.  Pour elle, cela a fonctionné : elle pèse maintenant 200 livres de moins.  Par contre, dans son cas à elle, l’excès de peau est énorme et elle en perdrait encore plus si elle pouvait faire faire la chirurgie pour l’enlever. Par contre, ce n’est pas couvert par l’assurance-maladie du Québec.  Et le coût ? Trop élevé : $45,000 pour les quatre chirurgies.

 

The author:

author

Je suis une passionnée des arts. J'adore me retrouver devant une œuvre pour tenter de ressentir ce que l'artiste a voulu nous faire savoir. C'est sans doute dans cette même ligne de pensée que j'aime me retrouver ici, le soir, à vous raconter mes états d'âme, mes humeurs, même rêves. J'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire, que j'en ai à vous écrire...