• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Pour être bien dans ma peau

Pour être bien dans ma peau - Suzanne Labelle

Pour bien me maquiller, rien ne vaut les cours que je trouve en vidéo sur Internet. Je souhaitais me noircir les yeux, façon fumée, pour mettre en valeur leur couleur, un vert tirant sur le marron. J’avais regardé plusieurs défilés en ligne, où les mannequins avaient ce genre de maquillage, et je trouvais que l’effet était très joli. Je commençais par mettre du crayon khôl sur la paupière inférieure. Ensuite, avec un pinceau plat, j’appliquais une touche de fard à paupières gris foncé ; j’estompais avec le doigt. Pour terminer, je mis mon mascara, uniquement sur la bordure extérieure de l’œil, en haut. Un peu de gloss rose clair achève ma mise en beauté. J’avais essayé une autre tendance de maquillage que j’avais vue sur un réseau social. Il s’agissait de se mettre du fard à joue rose foncé sous les yeux, pour obtenir la tête d’une personne ayant fait la fête toute la nuit. Venue du Japon, cette mode très décalée m’avait conquise.

J’avais adoré le maquillage d’une de mes chanteuses préférées, tout en vert, gris clair et blanc, ce qui faisait ressortir ses yeux verts dans cet assortiment éblouissant de couleurs. J’avais tenté l’expérience, chez moi, mais j’avais constaté que mon résultat n’était pas celui que j’avais escompté. Trop de fard me donnait un air si peu naturel, que je ne recommençais plus jamais à me maquiller de cette façon. J’avais tenté, l’année précédente, la tendance des sourcils pailletés. J’avais bien lu que l’application de ce maquillage nécessitait une colle spéciale pour les cheveux ou les poils. Les femmes qui n’avaient pas appliqué cette consigne, s’étaient retrouvées avec des sourcils partiellement, voire même totalement, épilés. Pour enlever cette application, le mieux est de mettre du savon doux et de nettoyer à l’eau tiède, en faisant bien attention.

J’avais, régulièrement, un excellent traitement au juvéderm. Cela me permet de garder une magnifique peau, et je peux me permettre d’appliquer du maquillage quotidiennement. C’est une habitude dont je ne peux plus me passer depuis que j’ai vingt ans. Sortir sans maquillage en ville serait l’équivalent, pour moi, de sortir sans pantalon. J’ai l’impression d’être nue, si je n’ai pas sur mon visage des fards, du fond de teint et du mascara. C’est cette raison qui me pousse à acquérir des nuances très étendues pour pouvoir être parfaitement maquillée chaque jour, et que cela soit en accord avec ma tenue. C’est en faisant ces petits gestes de la vie de tous les jours, que je me sens bien dans ma peau.

 

The author:

author

Je suis une passionnée des arts. J'adore me retrouver devant une œuvre pour tenter de ressentir ce que l'artiste a voulu nous faire savoir. C'est sans doute dans cette même ligne de pensée que j'aime me retrouver ici, le soir, à vous raconter mes états d'âme, mes humeurs, même rêves. J'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire, que j'en ai à vous écrire...