• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Ma nouvelle véranda

Ma nouvelle véranda - Suzanne Labelle

Près de ma piscine, je voulais absolument un lieu où je puisse me poser, même en hiver, une sorte d’annexe vitrée, mais bien chauffée, et bien isolée. J’avais regardé sur Internet, et quelques sites marchands proposaient des modèles qui me plaisaient. J’optais pour une construction en bois et verre. Une partie était dédiée au jacuzzi. J’avais déjà ma petite idée quant à la décoration que je mettrais autour. Des plantes exotiques en pots, seraient du plus bel effet. J’appelais les installateurs qui avaient une entreprise qui pouvait venir me monter ma nouvelle acquisition dans deux semaines. Le printemps commençait à peine, nous étions alors, à la fin du mois de mars, c’était le moment idéal pour commencer des travaux. Mon ambition était de pouvoir profiter de cette extension pendant la belle saison ; l’été ne commencerait que dans trois mois, j’avais donc tout le temps pour la faire installer. Je repoussais le début de la pose au mois suivant. J’avais eu l’opportunité de voyager professionnellement en Europe, et je ne pouvais pas me désister. Le projet en cours était trop avancé pour que je puisse le reporter.

Quand je revins de mon séjour en Europe, j’appelais mon conseiller financier pour que nous nous entretenions de différents sujets, je regardais mon courrier et j’arrosais mes plantes d’intérieur. J’avais déjà acquis des orchidées, des ficus, et quelques autres végétaux aux feuillages persistants qui agrémenteraient ma nouvelle annexe de piscine. Je vis qu’ils n’avaient pas trop souffert de mon absence. J’avais demandé à ma femme de ménage de passer une fois, pendant que je ne serais pas là pour arroser mes plantes. Je constatais qu’elle l’avait fait, comme tout ce qu’elle réalise, avec beaucoup de soin et d’attention. Cette femme merveilleuse me seconde, et je sais que je peux me reposer sur elle dans de multiples occasions.

Enfin, les ouvriers commencèrent le chantier de mon extension de piscine la semaine d’après mon retour. Trois semaines se passèrent avant l’achèvement des travaux. Le mois de juin m’ouvrait ses bras, avec la douceur de l’air qui revenait et la lumière quotidienne de plus en plus présente. Je pus passer ma première soirée dans mon extension le dix-huit juin. J’avais commandé un repas chez le traiteur. J’avais invité mes voisins à ce premier repas dans mon extension. De belles bougies flambaient sur la table et les lanternes suspendues aux branches des arbres donnaient un air de fête à mon jardin. Nous avons passé une soirée formidable.

 

The author:

author

Je suis une passionnée des arts. J'adore me retrouver devant une œuvre pour tenter de ressentir ce que l'artiste a voulu nous faire savoir. C'est sans doute dans cette même ligne de pensée que j'aime me retrouver ici, le soir, à vous raconter mes états d'âme, mes humeurs, même rêves. J'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire, que j'en ai à vous écrire...