• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Les folies D'Antigua

Les folies D'Antigua - Suzanne Labelle

Mon chat Antigua a des moments incontrôlables d’excitation, une fois par jour. Ce Siamois de deux ans se met à courir dans toute la maison à une vitesse affolante. Quand il a commencé à avoir cette habitude, j’ai craint qu’il fasse tomber des objets. Son habileté à contourner chaque obstacle est totalement stupéfiante. Quand je suis revenu de mon rendez-vous avec le directeur de la compagnie de remplacement toiture Granby, il a manifesté sa joie de me voir en effectuant un tour deux fois plus long, le soir même de mon retour. J’étais parti trois jours, car j’en avais profité pour passer voir mon amie Lucie. Elle vit avec son conjoint dans une magnifique maison. Leur jardin est particulièrement beau. J’aime me promener sous la tonnelle recouverte de rosiers, dont le parfum habille les soirs de juin. Plus que tout, ce sont leurs adorables maisonnettes, en chaume, réparties sur toute la propriété, qui ont ma préférence.

Je suis toujours accueilli dans l’une d’elles. Un chat gris, un chartreux, vit autour cette habitation. Il a décidé qu’elle serait à lui. Lorsqu’un invité s’installe sur son territoire, il ne manque jamais de venir le voir, d’inspecter toutes ses affaires, voire même de s’installer sur son lit. Tous les matins, j’avais l’obligation de lui donner un peu de lait et de le caresser. Ce rituel quotidien fait, lui aussi, partie de ce que j’apprécie lorsque je vais chez mes amis. Ils ont un style de vie simple, proche de la campagne. Guy préfère s’occuper du potager tandis que sa fille, d’un premier mariage, vient souvent pour tondre la pelouse ou tailler les arbres. Comme elle me l’a dit elle-même, participer à ces travaux de jardinage la détend, et elle ne laisserait la tonte du gazon à personne. Je n’avais jamais entendu un tel enthousiasme pour une tâche aussi ingrate.

Passer quelques jours avec eux m’a donné beaucoup de satisfaction. Lors de mon retour, l’état de mon chat m’a fait craindre qu’il ne s’habitue à tourner ainsi chaque soir. Mais, après une semaine, il avait repris son rituel singulier. Sauf ces moments particuliers, il est très calme, ce qui m’avait d’autant plus inquiété, au début. Je l’ai eu quand il avait quatre mois. Il était d’un calme olympien et, même, je m’inquiétais de ce manque de dynamisme. Vers l’âge d’un an, il a commencé, je ne sais plus à quel moment exactement, à tourner chaque soir autour des meubles, en une course effrénée, une course de folie.

 

The author:

author

Je suis une passionnée des arts. J'adore me retrouver devant une œuvre pour tenter de ressentir ce que l'artiste a voulu nous faire savoir. C'est sans doute dans cette même ligne de pensée que j'aime me retrouver ici, le soir, à vous raconter mes états d'âme, mes humeurs, même rêves. J'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire, que j'en ai à vous écrire...