• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Des nouveaux meubles de rangement

Des nouveaux meubles de rangement - Suzanne Labelle

J’avais besoin de meubles pour contenir ma garde-robe, et celle de mon mari. Dans la chambre, nos deux armoires ne suffisaient plus. Je pensais au projet d’aménagement d’un vestiaire qui contiendrait nos manteaux, chemises, pantalons, robes tout en étant parfaitement ordonné. J’appelais une amie, Léonie, qui avait fait cet aménagement récemment. Son compagnon avait réalisé lui-même, les meubles contenant les vêtements de toute leur famille, car ils avaient encore deux enfants qui vivaient sous leur toit, ce qui n’est plus notre cas. Nous avions trois chambres de vides à la suite du départ de nos enfants et nous en avions déjà transformés une en bureau. J’avais changé les anciens rideaux pour en mettre que j’avais fait avec d’anciens draps en lin. L’effet était très joli. Des embrasses en bois les retenaient pendant la journée. J’avais chiné un ancien secrétaire plein de tiroirs et qui se fermait à clé. J’aimais garder mes petits secrets enfermés, même si je n’ai rien à cacher à mon mari.

Je crains plus les mains de mes petits-enfants qui pourraient endommager mon encrier en verre, mes plumes ou encore mes petites boîtes en bois japonaises. Elles servaient aux femmes à porter des objets sur elles, car leurs kimonos n’étaient pas pourvus de poches. Une de ces petites merveilles représente des coquillages. Le système d’ouverture est très discret et c’est un vrai casse-tête d’essayer de l’ouvrir sans en connaître le secret. Des fleurs séchées et un coupe-papier sont aussi une partie de mes trésors. Pour les premières, je les ai ramassées lors de ma première grossesse, dans une montagne. Le coupe-papier est tout simplement dangereux, car il est très effilé.

Dans mon nouveau vestiaire, comme je le fis remarquer à mon mari, je voulais aussi avoir des tiroirs fermés pour y mettre ma lingerie fine. Je lui ai montré le plan que j’avais fait. Il me fit quelques remarques, mais il trouva que, dans l’ensemble, c’était plutôt une bonne idée. Par contre, la réalisation de cet aménagement par ses propres moyens, n’était pas pour lui plaire. Je partis, un après-midi, pour aller faire traiter mes varices. Lorsque je revins, en début de soirée, je fus étonné de voir mon mari s’affairer dans tous les sens. Il avait commandé un vestiaire, et il était en plein montage. Le résultat final fut exactement à la hauteur de mes espérances. Nous avions enfin, un lieu bien aménagé pour ranger nos vêtements.

 

The author:

author

Je suis une passionnée des arts. J'adore me retrouver devant une œuvre pour tenter de ressentir ce que l'artiste a voulu nous faire savoir. C'est sans doute dans cette même ligne de pensée que j'aime me retrouver ici, le soir, à vous raconter mes états d'âme, mes humeurs, même rêves. J'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire, que j'en ai à vous écrire...